Oeuvres pour piano  

Mel Bonis
Nadia Boulanger
Elfrida Andrée
Oeuvres pour orgue

Chantal De Zeeuw, orgue

VOL C 343

Prix d'un CD : 9.90 €


Ecouter un échantillon de toutes les pistes :

'

Piste, Titre Ecouter Caddie
Mel Bonis
01. Sortie (2:28) 0.49
02. Piccolo Improvviso (1:30) 0.49
03. Adagio (4:02) 0.49
04. Toccata (2:16) 0.49
05. Contemplazione (2:51) 0.49
06. Pastorale (2:00) 0.49
07. Quasi marcia (2:24) 0.49
08. Elevazione (1:49) 0.49
09. Offertorio en do min (2:12) 0.49
10. Corteggio nuziale (2:57) 0.49
11. Cantabile (4:15) 0.49
12. Corale (3:27) 0.49
13. Invocazione (1:51) 0.49
14. Offertorio en sol (2:47) 0.49
 
Nadia Boulanger
15. Petit canon (2:12) 0.49
16. Improvisation (3:19) 0.49
17. Prélude (4:37) 0.49
 
Elfrida Andrée
18. Moderato (9:17) 0.49
19. Fugato andante e grazioso (1:57) 0.49
20. Cantabile (2:39) 0.49
21. Finale allegro giusto e maestoso (5:06) 0.49

Temps Total 1:06:20

Mel Bonis exprima la profonde foi chrétienne qu’elle ressentait depuis son enfance dans des oeuvres pour orgue et des pièces vocales religieuses pour solistes ou choeur. Son oeuvre pour orgue comprend une trentaine de pièces, qu’il est souvent difficile de dater avec précision. Certaines pièces (dont la Toccata) étaient destinées à la collection des Maîtres contemporains de l’orgue, publiée chez Sénart par l’Abbé Joubert, mais la guerre de 1914-1918 en empêcha la publication. D’autres pièces datent de la fin de la vie de Mel Bonis, après 1930. L’oeuvre d’orgue de Mel Bonis (dont Corale) a été édité dans sa presque totalité en 1971 par les éditions italiennes Carrara à Bergame.

Les trois pièces de Nadia Boulanger pour orgue ou harmonium, Prélude, Improvisation et Petit canon, furent éditées en 1912 par Maurice Sénart dans la collection des Maîtres contemporains de l’orgue de l’Abbé Joubert.

Les oeuvres d'Elfrida Andrée les plus appréciées de par ses contemporains sont: Snöfrid (1879), ballade pour solistes, choeur et orchestre, et la Organ symphony n°1 en si mineur (1892), qui est présentée dans cet enregistrement. Cette symphonie est en quatre mouvements contrastés: un Moderato, un Fugato andante lento e grazioso, et un Cantabile; auquel s’enchaîne après une transition crescendo un Finale allegro giusto e maestoso.

Christine Géliot